CIE-INDEX

Certains médias européens inféodés au gouvernement israélien OU... au racisme ?

Mohsin Mouedden

Depuis le début des bombardements à Gaza et aujourd'hui au Liban, nous pouvons constater tant en Belgique, qu'en France et presque partout en Europe (la Suisse semble sortir de ce chaos médiatique) un traitement de l'information qui tend sensiblement vers les intérêts du gouvernement colonialiste… Les colonisées déjà fortement stigmatisées, sont déconsidérées ou alors souvent comparés en des termes peu flatteurs… A croire que tous les palestiniens et aujourd'hui les libanais, sont des terroristes potentiels, à croire que l'occupant actuel est et a été le bantoustan palestinien, à croire que le rapport de force est par trop favorable à la résistance palestinienne.

A croire les médias nous serions bien dans ce cas de figure là… Il faut surtout soutenir, aider la grande démocratie de la région entourée par les « vils » et « fourbes » arabes…


La victoire démocratique du Hamas, avait refroidit le peu de déontologie encore présent dans une bonne partie des médias, si ce ne sont uniquement des préjugés tenaces. Les médias décidèrent en tout cas, dans leurs ensemble de présenter ce parti comme la bête immonde… L'information n'a jamais aussi mal porté son nom, on assiste actuellement à un soutien, à une coalition indirecte avec Israël et son armée de « pacificateurs »..

Même des quotidiens israéliens, comme le Haaretz ou des journalistes indépendants (1) sont oh combien plus critique face à l'armée israélienne et son gouvernement, n'hésitant pas à égratigner et à condamner sévèrement via des journalistes honnêtes et courageux, l'indécente marche meurtrière...

 

Les médias européens devraient se poser des questions, pourquoi pas ne pas s'inspirer de certains médias israéliens pour sortir de cette médiocrité indécente ? Pourquoi ne pas collaborer avec cette presse pour ne pas risquer la condamnation suprême ? Antisémite !

Ce traitement différencié suggère t-il qu'il y aurait également du racisme dans les médias ? Il faut le croire, car aujourd'hui il n'est plus possible de douter de ces deux poids deux mesures…

Si les israéliens étaient les palestiniens et les palestiniens, les colons israéliens, c'est à un déchaînement médiatique, politique et militaire sans précédent que nous aurions eu sous nos yeux et à juste titre, mais voilà, les palestiniens sont arabes, musulmans pour la plupart… les préjugés, les racismes et une culpabilité européenne des camps continuent de fausser notre vision sur ce conflit qui mine le monde depuis trop longtemps.

Lorsqu'il s'agit d'actes désespérés et condamnables de quelques palestiniens sur des civils israéliens provoqués par une occupation toujours plus violente, les médias parlent de terrorisme, de kamikaze, de chaos, à juste titre d'ailleurs, lorsque des dizaines et des centaines de civils sont abattus ou bombardés par les « pacificateurs » de l'armée israélienne (des milliers de morts dont des enfants et des civils depuis 2000), lorsque des ministres et députés élus démocratiquement sont kidnappés, lorsque l'aide humanitaire est coupée, lorsque des infrastructures civiles sont bombardés… Les médias oublient comme par enchantement « l'équidistance » (formule de notre ex-ministre des affaires étrangères) et parleront alors subitement « d'opération », de « dommages collatéraux », « d'incursions », de « représailles », des termes choisis, neutres, soft servant à ne pas heurter Tel Aviv mais également les parlementaires européens.

Ces médias travaillent-ils pour leurs opinions ou pour Israël ?

On ne s'attardera pas par exemple, sur les morts du côté palestinien,  on citera un chiffre et on passera à autre chose, à contrario, une roquette tirée sur les colonisateurs, touchant des colons instrumentalisés par une politique d'apartheid, faut il le rappeler, provoque une « Une », un traitement large avec à l'appui des images fortes de… vitres brisées, de colons secoués dans un jardin « d'éden » spolié par les occupants, faut-il encore le rappeler ?

Ce troublant constat invite nos lecteurs, téléspectateurs, auditeurs et internautes à s'informer correctement, à prendre langue avec les centaines de civils européens non arabes et non musulmans, qui tous sur place et au mépris de leurs vies, font le même constat alarmant tant en Cisjordanie, qu'à Gaza… Le traitement de l'information est tendancieux, mensonger, on désinforme les européens au lieu de les d'informer… L'objectivité, la neutralité et « l'équidistance » aux oubliettes… Ne jamais risquer cette insulte suprême « de média ou journaliste antisémite » (2), une certaine pression, professionnel, un lobbying mené par des boites de télécommunications puissante à la solde de l'occupant organise la « culpabilité médiatique » depuis Bruxelles, Londres ou Paris. Les pressions, les intimidations, les fins de contrats probables…et insulte suprême en cas de traitement d'information objective « Antisémite » .

Voilà, le mot est lancé, comment voulez-vous à part quelques journalistes et médias courageux (il faut bien parler de courage dans un climat aussi délétère), continuer à informer honnêtement avec cette peur au ventre… ? Idem en ce qui concerne l'Union Européenne, un rapport commandité fin 2005 a été délibérément caché et non publié pour ne pas froisser Israël… Média – politique, même combat pour Israël et non la Vérité. (3)

Depuis le début de l'opération israélienne qui est plutôt une guerre lorsqu'on frappe un pays souverain, plus d'une centaine d'innocent palestiniens et une centaine d'innocents libanais sont mort pour non retrouver 4 soldats des forces occupantes (qui ne sont nullement des enfants de chœurs, mais des hommes qui ont choisi de servir la colonisation, l'occupation, le crime étatique et la spoliation des biens indigènes)…  mais pour définitivement enterrée un « plan de paix » qu'Israël a toujours voulu saboter et enterrer à jamais.

L'arabe aujourd'hui, comme l'indien d'hier, est forcément le mauvais, il est sauvage, brutal, barbare, le cow-boy à savoir l'israélien, le colon et le sioniste est blanc, il nous ressemble, il est forcément du côté de la loi, du droit, de l'humanité, du progrès et de notre belle civilisation…

Nous savons vous et moi aujourd'hui après ce que certains historiens appelle du plus grand génocide de l'histoire de l'humanité (les amérindiens), que les barbares, les criminels, les brutaux, les sauvages n'étaient nullement les indiens mais les colons, les cow-boy ou certains d'entre eux pour rester honnête jusqu'au bout…

Inutile de rappeler que des milliers de juifs et d'Israéliens condamnent avec vigueur cette politique suicidaire faite de punition collective, d'occupation illégale, de kidnapping, de meurtres, de bombardements et de violations des résolutions des Nations Unies…
 

Pour conclure, j'aimerai terminer par cette phrase du journaliste arabe et américain Ramzy Baroud  (4):

«  Les inégalités ont toujours été au cœur de ce conflit, disait toujours le regretté professeur Edward Saïd. Le racisme est au cœur des inégalités, dois-je ajouter. Les médias peuvent faire les ignorants (5), être partiaux, égoïstes en effet, mais ils peuvent aussi être profondément racistes »  

 

Mouedden Mohsin,
Acteur associatif

 


Emission radio en Live « spécial guerre au Liban et en Palestine » ce jeudi 20 juillet entre 17h00 – 19h00 sur la radio EL WAFA Fidélité 106.8 fm

 


NOTES:

(1) http://www.association-belgo-palestinienne.be/articles/amira-hass_affames-et-bombardes.htm

(2) Pressions sionistes et stratégies de culpabilité sur les médias peu complaisants… http://www.atlantis.org/publications_moniquet037.html

Un « spécialiste » de la manipulation au service d'Israël et du sionisme.

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-11489-145-7-ambassadeur-israel-en-belgique-repond-editorial-partial-envers-israel.html

http://www.upjf.org/propagandedesinformation/article-10195-115-2-famille-palestinienne-exemplaire-victime-tsahal-france-2.html

http://www.atlantis.org/

(3) http://www.association-belgo-palestinienne.be/articles/pierre-barbancey_UE-cache-annexion-jerusalem.htm

(4) Ramzy Baroud est un journaliste chevronné arabe-américain. Son dernier livre, La seconde Intifada : chronique du combat populaire, est disponible sur Amazon.com. Il est aussi rédacteur en chef de PalestineChronicle.com .

(5) Comparaison n'est pas raison !!!

Des dizaines de députés et parlementaires palestiniens démocratiquement élus, KIDNAPPÉS, silence radio ou presque des médias européens…

4 soldats israéliens kidnappés, des Unes partout en Europe

Deux cents morts arabes depuis le début de la guerre, silence radio ou presque

5 à 10 israéliens tuées … La Une des médias Européens

  Lancements de quelques roquettes sur les colonies israéliennes et voici que tous les médias européens se lancent dans une course effrénée pour le scoop;

 Des centaines de bombes larguées, à Gaza et au Liban, quasi indifférence voir une normalité…

Les palestiniens résistent face à l'une des plus puissantes armées du monde, cela se traduit par « violences palestiniennes » ou encore guérilla, djihad ou actes de terrorismes palestiniens

 Les Israéliens attaquent Gaza et s'introduisent au Liban, cela devient des « incursions », des « opérations », des « représailles »…

Lorsqu'un ministre ou un parlementaire palestinien s'exprime c'est toujours avec l'intention de revenir sur le plan de paix, de rappeler à Israël ses engagements…

Lorsqu'un ministre ou le porte parole du gouvernement israélien s'exprime, c'est toujours pour rappeler que :

1.  les palestiniens sont des terroristes ou Israël doit faire face à des actes terroristes (étudiez la nuance)

2.  Qu'Israël réagira en conséquence (comme si Israël ne faisait que réagir et non mener une guerre, une bataille… la manipulation communicationnelle poussée à son extrême)

3.  que les palestiniens ne sont pas représentés, que nous avons devant nous soit,   feu Yasser Arafat, terroriste, Abou Mazen, trop mou et pas représentatif ou le Fatah et le Hamas, le terrorisme brut… pas de partenaire, donc pas de négociation, pas de négociation, donc statu quo et poursuite de l'occupation et colonisation…

4.  Les palestiniens ne respectent pas la feuille de route, tout en poursuivant (Israël) la construction du mur illégal, les colonisations, les violations, les assassinats ciblés et les bombardements.

Lorsque des palestiniens font un prisonnier israélien, le monde s'émeut …

Israël a kidnappé et fait prisonnier  plus de 9.000 palestiniens sans jugement, Silence radio

Lorsque Israël dit que les palestiniens ont Gaza, c'est faux… car tout transite par Israël, aucune marchandise ne peut rentrer à Gaza sans l'aval d'Israël, pas de survol territorial, de marine marchande ou de champs cultivés pour l'export sans les taxes et l'aval d'Israël, est-ce cela la terre des palestiniens ??? Israël a une drôle de conception de territoire palestinien…

La liste est encore longue… malheureusement.  

 

"Principes élémentaires de la propagande de guerre, utilisables en période de guerre chaude, tiède ou froide", par Anne Morelli:

Les dix principes :

- Nous ne voulons pas la guerre, nous ne faisons que nous défendre;
- Le camp adverse est le seul responsable de la guerre;
- Le chef du camp adverse a le visage du diable (l'affreux ou le bouc émissaire de service) ;
- C'est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers ;
- L'ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c'est involontairement;
- L'ennemi utilise des armes non autorisées ;
- Nous subissons très peu de pertes, les pertes de l'ennemi sont énormes;
- Les artistes et intellectuels soutiennent notre cause;
- Notre cause a un caractère sacré;
- Ceux (et celles) qui mettent en doute notre propagande sont des traîtres.

Anne Morelli est enseignante en histoire à l'université libre de Bruxelles.
En 2001, -avant le 11 septembre- elle a rédigé un livre : "Principes élémentaires de la propagande de guerre, utilisables en période de guerre chaude, tiède ou froide" (édition Labor) .
Cet opuscule est inspiré par les travaux de Pon Sombi sur la "Grande guerre" (écrit en 1928).

mouedden.mohsin@gmail.com  [2011]
Weblog:
http://moueddenmohsin.blogspirit.com/

CIE-INDEXWeb master: Herman De Ley Update: 6 juni 2011