DOSSIER PALESTINA 

DOSSIER-INDEX • CIE-INDEX

 

Manifeste pour un juste règlement du conflit israélo-palestinien

Des Juifs de Belgique s'impliquent et s'expliquent

Les signataires de ce Manifeste sont de jour en jour plus nombreux. Retrouvez leurs noms sur le site qu'ils ont ouvert, dont le contenu est appelé à se développer : http://www.israel-palestine.be

«Citoyens de ce pays, nous avons décidé de nous exprimer en tant que Juifs sur les événements qui embrasent le Proche-Orient. En cette qualité, nous nous sentons le devoir de condamner la politique menée par les gouvernements israéliens à l'encontre du peuple palestinien au mépris, tant des résolutions des Nations Unies, que des droits élémentaires de l'Homme et du droit des peuples à disposer librement d'eux-mêmes. En exprimant notre opposition à cette politique nous contestons la prétention des dirigeants israéliens à la mener au nom du peuple juif.

Nous voulons aussi témoigner de la diversité des opinions des Juifs de Belgique à l'égard d'Israël, contrairement à l'idée que certains représentants de la communauté juive cherchent à accréditer. Nous refusons précisément de nous laisser enfermer dans une logique de repli identitaire qui vise à détourner les consciences et les actes du soutien à une cause juste: celle d'une paix fondée sur la reconnaissance d'un État palestinien souverain et viable aux côtés de l'État d'Israël avec Jérusalem, capitale des deux pays.

Nous estimons que le combat du peuple palestinien pour son indépendance nationale est légitime. L'occupation qu'il endure depuis plus de trente ans, en violation des principes du Droit international, ainsi que l'exil forcé dans lequel sont maintenus les réfugiés palestiniens n'ont que trop duré. Toute occupation génère tôt ou tard une résistance de la part de celui qui la subit. Le climat de violence dans lequel Israéliens et Palestiniens s'enferment aujourd'hui est le fruit de cette longue occupation: les racines de leur affrontement sont essentiellement politiques et non réductibles à un conflit religieux.

Proclamer son soutien à la cause d'une paix dont presque tous se revendiquent ne suffit pas. Encore faut-il en définir les conditions nécessaires.

- Il convient avant tout de mettre en application les décisions du Conseil de sécurité des Nations Unies, et en particulier la résolution 242 qui exige le retrait d'Israël des territoires occupés en 1967. Nous considérons, en effet qu'un État palestinien ne serait pas viable si Israël maintenait sous sa souveraineté ses implantations, illégales au regard du Droit international, en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est. L'annexion par Israël de la plupart des terres où ces colonies sont situées ne pourrait avoir pour conséquence que le morcellement du futur État palestinien: la circulation d'une ville palestinienne à l'autre et vers l'étranger dépendrait du seul bon vouloir des autorités israéliennes. Comment un État souverain pourrait-il accepter une telle solution? C'est pourtant bien cela qui a été proposé aux Palestiniens à Camp David en juillet 2000.

- Il importe aussi que la viabilité du futur État palestinien soit garantie par des mesures qui favoriseront son développement économique et la maîtrise, partagée sur un pied d'égalité avec les pays voisins, des ressources en eau.

- Le sort actuel des réfugiés est un autre obstacle majeur à l'établissement d'une paix véritable entre les deux peuples. Le mouvement sioniste, après deux mille ans, a institué, pour les Juifs, le droit au retour. Après cinquante ans, les Palestiniens ne sont-ils pas au moins aussi fondés à exiger le droit au retour des réfugiés sur les terres dont ils ont été chassés ou, pour ceux qui seraient amenés à y renoncer, le droit à l'indemnisation pour les biens dont ils ont été spoliés? La reconnaissance par Israël de ce principe rendrait enfin au peuple palestinien la justice qu'il réclame et ouvrirait la porte à une véritable réconciliation. Les accords d'Oslo auraient pu conduire par étapes à un règlement du conflit si une dynamique de paix l'avait emporté sur la politique du fait accompli menée depuis lors par Israël. Cette occasion a malheureusement été manquée. Compte tenu du rapport de force par trop inégal entre les deux parties et de la mansuétude dont Israël bénéficie de la part des États-Unis, les négociations bilatérales entre Israéliens et Palestiniens ont bien peu de chance d'aboutir sans des pressions exercées par la Communauté Internationale et tout particulièrement par l'Union Européenne. La persistance de la situation actuelle constitue une grave menace pour la paix et la stabilité dans tout le Proche-Orient. Nous demandons dès lors à nos gouvernants belges et européens de faire prévaloir le Droit international et d'agir avec détermination pour qu'Israël s'y conforme. Nous tenons également à répercuter l'appel dans ce sens des organisations qui, dans des conditions extrêmement difficiles, militent au sein du Bloc de la Paix israélien. Nous partageons les convictions des nombreux Israéliens qui aspirent à la paix avec leurs voisins palestiniens et admettent aujourd'hui leur droit à un État souverain et viable. Ils savent que c'est leur meilleure garantie de vivre en sécurité dans leur propre pays en y préservant les valeurs démocratiques. Pour notre part, nous resterons mobilisés jusqu'à ce qu'un règlement juste et équilibré mette fin à un conflit qui n'a apporté que souffrances et désolation.»

(259, 26-02-2002)


Thierry Abel, Talia Abir, Barbara Abramowicz, Bettina Abramowicz, Manuel Abramowicz, Marco Abramowicz, Stella Abramowicz, Mateo Alaluf, Quentin Alaluf, Valérie Alaluf, Emmanuel Alexander, Daniel Apelbaum, Jacques Aron, Pierre Aucoin, Cécile Baldwin, Emmanuelle Balzano, Georges Bauherz, Hugues Pierre Baum, Mylène Baum, Joëlle Baumerder, Jérome Beghin, Kheira Beke, Marianne Berenhaut, Daniel Berkenbaum, Ivan Berkenbaum, David Berman, Henri Bier, Sarah Blau, Micheline Blust, Olivier Boitquin, Francis Borle, Dorette Brat, Ariane Bratzlavsky, Carine Bratzlavsky, Inge Brinkman, Juliette Broder, Francis Bruyndonckx, Didier Buch, Jerzy Buczek, Jacques Bude, Catherine Buhbinder, Maroussia Buhbinder, Robert Bury, Anita Chaberman, Simon Chabrillat, Lydia Chagoll, Rosy Chauvier, Sarah Chemd, Hélène Crasnopolski, Eric David, Fransi De Villar Dille, Judith Debroux, Frédérique Devillez, Koen Dille, André Dimidschstein, Benoit Dimidschstein, Anaïs Domb, Isaac Domb, Elise Draise, Gisella Drenger-Nudel, Agnès Dumont, Nathalie Dunkelman, Maurice Errera, Olivier Fefer, Bernard Fenerberg, Patricia Fenerberg, Fanny Filosof, Maurice Fogel, Danielle Frank, Norbert Frankfort, Thérèse Frankfort, Annelise Früh, Laurette Frydman, Mady Frydman, Marianne Gassel, Patricia Geller, Geneviève Gendebien, Pierre Gillis, Victor Ginzburgh, André Goldberg, Charles Goldenberg, Marianne Goldfinger, Rosa Goldman, Charly Goldmann, Maurice Goldstein, Jeannette Goldsztein, Serge Goldwicht, José Gotovitch, Louise Gotovitch, Anne Grauwels, Maya Grinberg, Simon Gromowski, Catherine Gross, Elie Gross, Jonathan Gross, Laurent Gross, Léa Grunbaum, Julos Gruszow, Paul Gruszow, Marcel Gudanski, Marco Gudanski, Michel Gudanski, Edgard Gunzig, Alfred Gutmann, Boris Gvirtman, Sylvie Harold, Christiane Havet, Anne Herscovici, Charles Herscovici, Daniel Hirsh, Paula Hirsch, Marc Hordies, Rina Horowitz, Berthy Hudes, Agnès Hurwitz, Henri Hurwitz, Manuelle Hurwitz, Léon Ingber, Christian Israël, Lolita Iven-Abramowicz, Jean-Pierre Jacquemain, Noemi Jakubowicz, Gaspard Jedwab, Virginie Jortay, Dolf Kacenelenbogen, Amélia Kalb, Willy Kalb, Catherine Kestelyn, Simone Klajman, Anna Klipper, Stéphane Kohn, Jacques Koplowicz, Rachel Kramermann, Estelle Krzeslo, Edith Kuropatwa, David Lachman, Alain Lapiower, Hélène Lapiower, Sarah Lefèvre, Cécile Lenkowitz, Florence Levis, Allégra Levy, Rosine Lewin, Dominique Liebermann, Henri Liebermann, Anne Liebhaberg-Scarpa, Adeline Liebman, Michèle Liebman, Riton Liebman, Sophie Liebman, Claire Liebmann, Daniel Liebmann, Jean-Claude Liebmann, Léon Liebmann, Laura Liebstaedter, Lili Liensens, Christophe Lisart, Anne Lucas, Arié Mandelbaum, Ariéh Mandelbaum, Marcelle Mandelbaum, France Marage, Vital Marage, Chantal Marissal, Noé Martens, Thérèse Massart, Nicole Mayer, Pierre Mertens, Sonya Mlynarzewicz, Robert Minc, Yves Minc, Viviane Mora, Irène Moskovic, D-Monique Nagielkopf, Welisané Mouangué, Joseph Nataf, Annette Nicolle, Josée Noël, Emmanuel Nudel, Michel Nudel, Myriam Othmane, Jean Pacholder, Tessa Parzenczewski, Jenny Peper, Jean-Marc Picard, Manuel Piette, Léon Prays, Gérard Preszow, Irène Prowizor, Hamel Puissant, Fabienne Raindorf, Jean-Michel Raindorf, Nadia Raindorf, Norma Raindorf, Jacques Rajchman, Jacques Ravedovitz, Léon Ravedovitz, Adi Raz, Henri Roanne, David Roger, Pierre Roger, Claire Roger-Wolf, Cécilia Ronsse Nussenzveig, Suzy Rosendor, Sabine Rozen, Dominique Rozenberg, Edith Rubinstein, Daniel Saks, Anne Sapir, Marc Sapir, Robert Scarpa, Herman Schonker, Lisa Schonker, Noémie Schonker, Blanche Schtourner, Daphné Simon, Jacques Simon, Dora Simonovici, André Slezingher, Frédéric Sojcher, Jacques Sojcher, Vincent Soubeyran, Michel Staszewski, Marcel Stelzer, Marka Syfer, Georges Sylin, Henriette Sztajer, Gitla Szyffer, Anne Thyrion, Daniel Tursch, Lisa Tzavara, Esther Vamos, Muriel Vamos, Arnaud Van Cutsem, Simon Van Dessel, Eric Van Praag, Dan Van Raemdonck, Ruth Van Rosmaelen, Pierre Van Thienen, Jean-Pierre Viseur, Jean Vogel, Laurent Vogel, Ludmila Vondracek, Bella Wajnberg, Henri Wajnberg, Admon Wajnblum, Henri Wajnblum, Liliane Wald, Lorne Walters, Axel Wang, Nadine Wang, Richard Wang, Mathieu Weemals-Rosenfeld, Thierry Wenes, Gilbert Wolf, Sylvain Wolf, Larissa Wozek, Grégory Yarm, Léon Zaidenband.

DOSSIER-INDEX • CIE-INDEX

 Update: 26-5-2012